Traversée piétonne : quels équipements pour l’accessibilité aux PAM ?

Catégorie : legislation accessibilite

La marche est un mode de déplacement important pour les personnes aveugles et malvoyantes (PAM). Cependant, l’aménagement de la voirie et des espaces publics peut leur poser des difficultés à cause d’obstacles sur leur cheminement, voire les mettre en danger notamment en les conduisant à traverser la chaussée sans s’en rendre compte, alors que des véhicules circulent.

C’est pourquoi plusieurs dispositions et spécifications techniques destinées à faciliter le cheminement en toute sécurité des PAM ont été adoptées ces dernières années, notamment au niveau des traversées piétonnes.

Rappel de la loi handicap du 11 févier 2005 pour l’égalité des droits et des chances.

Arrêté du 15 janvier 2007 portant application du décret n° 2006-1658 du 21 décembre 2006 relatif aux prescriptions techniques pour l’accessibilité de la voirie et des espaces publics stipule :

“Une bande d’éveil de vigilance conforme aux normes en vigueur est implantée pour avertir les personnes aveugles ou malvoyantes au droit des traversées matérialisées”

L’implantation ainsi que la géométrie de ces BEV sont normalisées et doivent répondre à la norme Afnor NFP 98-351.

Toutes les traversées piétonnes devront répondre à ces exigences avant le 1er janvier 2015.

Pour aider les PAM dans leur circulation, PASSAGE a développé une gamme complète d’équipements qui répondent aux obligations légales en termes d’accessibilité de la voirie et des passages piétons.

Traversée piétonne : équipements accessibilité PAM

 

Les dispositifs d’éveil à la vigilance (bandes d’éveils à la vigilance et clous podotactiles)

Ces dispositifs ont pour but d´éveiller l´attention, car la sécurité des personnes aveugles et malvoyantes repose essentiellement sur leur vigilance. Il est important que la personne aveugle ou malvoyante soit alertée du danger afin qu’elle puisse s’arrêter, analyser la situation et décider de traverser ou non en fonction du trafic.

Implantation des bandes d’éveil à la vigilance

Le dispositif au sol d’éveil à vigilance pour la traversée de chaussée doit être présent qu’il y ait matérialisation ou non du passage pour piéton :

  • en bordure de trottoir au droit de traversées de chaussées équipées d’abaissés de trottoir
  • au droit de traversées pour les chaussées relevées sans dénivellation

 

Deux largeurs de bande d’éveil à la vigilance sont définies selon les implantations (Norme NF P 98-351 août 2010).

  • Largeur standard (8 plots disposés en quinconce, soit une largeur de 59 centimètres)
  •  Largeur réduite (une ligne de 6 plots et une ligne de 5 plots, soit une surface tactile d’une largeur de 40 centimètres) dans deux cas : sur trottoir étroit (largeur maximale du trottoir inférieure ou égale à 1.90 m) et sur îlot-refuge.

 

Principe de base d’implantation de la BEV (abaissé de trottoir standard)

La BEV doit être posée au niveau de l’abaissement de trottoir. La pose de la BEV peut être arrêtée dès que le trottoir revient à 5 cm. Une distance de 50 cm entre la bande d’éveil à la vigilance et le nez de trottoir (dit “pas de freinage”) doit être respectée, afin de permettre un arrêt en toute sécurité à la personne déficiente visuellement.

Implantation pour abaissé de trottoir de carrefour

Le dispositif au sol d´éveil de vigilance doit être implanté face à la traversée de voie, de manière continue sur toute la longueur de la partie du trottoir, abaissée ou relevée, au moins tant que la hauteur de  bordure est inférieure à 5 cm (cependant sans dépasser le marquage du passage piéton).

Implantation de la BEV pour abaissé de trottoir en arrondi

La BEV doit être posée parallèle à la bordure de trottoir en respectant le pas de freinage de 50 cm, distance de sécurité. La longueur de la BEV doit être tout au plus celle du marquage du passage pour piéton. Il est préconisé de placer dans l’arc de cercle une bordure de trottoir à plus de 5 cm (ou des barrières détectables à la canne) entre les deux passages piétons et de ne jamais mettre en place un dispositif d’éveil à la vigilance de façon continue entre deux traversées piétonnes,  qui empêcherait le repérage des directions de traversées.

 

PASSAGE vous propose un large choix de dispositifs d’éveil à la vigilance, conformes à la norme NF P98-351, comprenant des bandes d’éveil à la vigilance résine ou aluminium (BEV) et des clous podotactiles.

 


 

 

 

 

Les dispositifs de guidage tactile au sol

La Bande d’Aide à l’Orientation (BAO), aussi appelée bande de guidage, a pour objectif de guider les PAM lors de leurs déplacements sur voirie et dans les lieux publics. Il s’agit d’un dispositif podotactile implanté au sol permettant de créer un guide détectable au pied et à la canne (par des éléments en relief plus couramment appelés cannelures ou nervures) et repérable visuellement par un contraste suffisant.

 Implantation des bandes d’aide à l’orientation

 Il s’agit avant tout d’aider les PAM à maintenir une trajectoire dans les espaces vastes et d’ainsi cheminer en toute sécurité, mais ces bandes podotactiles peuvent aussi permettre la localisation de points spécifiques, tels que les bornes d’appel et les points d’arrêt de transports en commun, ou encore signaler la présence de passages piétons et guider les personnes déficientes visuellement vers ceux-ci.

Un réseau de guidage podotactile au sol doit être implanté de manière à ce que les bandes soient perpendiculaires entre elles le plus souvent possible. Il faut éviter les virages et les angles peu prononcés (moins de 90°). Afin de facilité l’orientation des PAM, ces BAO peuvent être couplées à des balises sonores.

PASSAGE vous propose un large choix de bandes d’aide à l’orientation.

 

 

Autres articles: